jardin des PETITES RUCHES

Ruche warré : ’La petite ruche’

mardi 12 avril 2016 par Petites ruches
ruche Warré

Si vous avez le rêve d’installer un jour une ou deux ruches dans le fond de votre jardin, pour participer à la sauvegarde des abeilles, polliniser votre potager ou votre verger, et récolter un peu de miel, alors la ruche Warré est idéale !

La ruche Warré

ruche Warré

porte le nom de l’abbé Warré qui l’a imaginée vers 1930. Elle nécessite très peu de matériel (ni cadres, ni cire gaufrée, ni extracteur), et place les abeilles dans des conditions de vie très proches de celles de la nature (tronc creux).

Elle demande très peu d’interventions, et convient bien pour des maisons secondaires.

L’observation à travers les vitres est très instructive, passionnante, et ne dérange pas les colonies.

Elle permet une surveillance discrète (voir si les réserves de miel ne manquent pas à la fin de l’hiver, voir l’état d’avancement des constructions, ...)

En réponse à quelques questions ...

Peut-on récolter du miel avec ce type de ruche ?

On peut tout à fait récolter du miel dans une ruche écologique, mais le maître mot reste "le partage" : pas question de prendre ’tout le miel’. Il faut laisser suffisamment de réserves aux abeilles pour qu’elles passent l’hiver sans avoir besoin de leur donner du sirop de sucre.
La récolte se fait par écoulement naturel, à l’ancienne, ce qui ne pose pas de difficulté dans un petit rucher (1 à 10 ruches)

rayons naturels de cire

Si on veut aller vers une forme d’élevage encore plus libre, on peut aussi laisser la ruche vivre sa vie, avec très peu d’intervention de l’homme, comme le ferait une colonie dans un tronc d’arbre ou dans le creux d’un vieux mur.

Est-il dangereux d’avoir une ruche dans son jardin ?

Comme on n’ouvre jamais une ruche Warré, on ne dérange pas la colonie, on ne refroidit pas l’intérieur de son habitat, et les abeilles ne sont pas stressées. Il y a donc bien peu de risque de se faire piquer.

Si on récolte le miel, là il faut être bien équipé, bien sûr : combinaison et enfumoir.

Peut-on voir le travail des abeilles dans la ruche ?

L’été, si l’on souhaite regarder le travail des abeilles dans la ruche, il suffit de retirer un volet en bois, et d’observer à travers la vitre. C’est un véritable livre ouvert sur le monde fascinant des abeilles : on y découvre la danse des butineuses, la construction des cellules de reines, l’apparition des mâles dans la ruche au printemps, et on peut aussi estimer la réserve de miel que la colonie a amassé durant la belle saison.

Combien d’années peut vivre une colonie ?

Une colonie peut vivre en autonomie durant de nombreuses années, à condition qu’elle mange uniquement son propre miel, et qu’elle ne soit pas surmenée. Elle sait se réguler par elle même, en remplaçant la reine lorsqu’elle est devenue trop âgée pour pondre ses oeufs.
N’oublions pas que les abeilles existent depuis des millions d’années, et qu’elles connaissent les rythmes de la nature. Elles savent bien mieux que l’homme ce qui est bon pour elles...

Ne pas oublier :
Si on souhaite accueillir une ruche , il faut prendre en compte en tout premier lieu la préservation des abeilles et le travail formidable de pollinisation qu’elles font.

Où sommes-nous ?


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 954 / 46806

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Abeilles, ruches, insectes...   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License