À la découverte des plantes tinctoriales (vignettes)

, popularité : 25%

Ma passion pour la laine et les couleurs est née je ne sais comment, alors que j’étais enfant. Elle se conjugue aujourd’hui avec celle des plantes, dans les marmites et bocaux de teintures végétales.

Nuancier végétal

Les couleurs végétales sont très vivantes et vibrantes. La palette est infiniment riche, surtout dans les gammes de jaunes, beiges, orangés, roux, bruns, kaki, rosés, car ce sont les couleurs que l’ont obtient le plus facilement. En effet, très peu de couleurs s’expriment en bleu ou en rouge. Et même le vert soutenu n’est pas tellement présent dans les pigments naturels.
Sur la photo vous pouvez découvrir un petit échantillonnage de mon nuancier végétal. Ce qui me passionne le plus c’est de teindre avec les plantes les plus communes, celles que je récolte dans mon environnement proche et que je ’cuisine’ au four solaire. Par exemple, lorsque je me promène, il m’arrive souvent de trouver des branches cassées par le vent (chêne, frêne, orme, merisier...), alors je les rapporte à la maison, je sépare les écorces des feuilles et je fais sécher au séchoir solaire ce que je n’ai pas le temps de teindre tout de suite.
(voir le séchoir et le four solaire dans mes vidéos jardins)

en 1968 !

Un ’clic’ sur les vignettes de chaque plante pour voir les articles

en cours d’expérimentation : pommier, écorce de merisier, lichens (parmelia sulcata...), champignons (ganoderme,)

Découvrir quels sont les pigments durables, résistants au lavage ou à la lumière. Certains seront éphémères, comme les tons roses des pétales de primevères ; d’autres beaucoup plus solides.
Certains mordants, appliqués avant ou après l’impression permettent de renforcer la tenue de la couleur : tanins, eau de cendres, eau de fer, lait de soja, alun...(voire des bains successifs de l’un ou l’autre de ces mordants, en laissant bien sécher avant le bain suivant).

Indispensable four solaire !

Le four solaire

Je ne saurais pas faire de teintures sans lui ! C’est un petit caisson bien isolé, léger, fait maison. Il est installé dehors chaque fois que le soleil pointe son nez. Il concentre les rayons du soleil et peut amener une bassine à ébullition dans l’après-midi.
Cela me permet de laisser mijoter les plantes et l’eau pendant des heures si nécessaire, sans me soucier de surveiller la cuisson. Il suffit simplement de réorienter le four face au soleil toutes les heures pour plus d’efficacité.
Nous avons fait un tuto "four solaire" ici : https://youtu.be/aKPn0S7pX6w

Mandala