jardin des PETITES RUCHES

viorne obier

samedi 11 novembre 2017 par Petites ruches

Un arbuste aux belles couleurs automnales, encore appelé "boule de neige", ’crampbark’ en anglais.
J’ai découvert un tas de ces branches fraîchement coupées, déposées par un jardinier le long du chemin.

feuille, bois, écorce de la viorne obier
viorne obier : macération des jeunes bois frais

L’écorce grattée, et les brindilles hachées, riches en tanins, colorent rapidement l’eau du bain de teinture
Quelques jours de trempage des végétaux permettront d’intensifier la couleur.
(travail en cours)
Les baies rouges de cet arbuste sont aussi tinctoriales et se récoltent fin août.
Je cite un extrait du recueil de Mr Dambourney (1786) :
Trois onces de ses branches & brindilles en sève , cuites pendant deux heures , dans une pinte d’eau, répandent une désagréable odeur , telle que celle de la colle de Flandres que l’on ferait fondre. Un gros de laine, abattu dans la colature de ce bain, y acquiert, en trois heures de bouillon , une couleur puce, presque prune, bien solide.
Le même poids des mêmes, employées sèches, n’a procuré qu’une couleur de musc : cela annonce le grand rôle que la présence de la sève joue ici.

L’odeur de la sève m’a semblé agréable au début, puis écœurante par la suite. Avec un couvercle, pas de souci.
Il me tarde de découvrir la couleur "puce" produite par ces brindilles.
En attendant, voici la couleur du bain qui a mijoté sur le fourneau.

Décoction lente de viorne obier

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 36 / 49894

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Créations : Laine, tissage, tressage   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License